Mobilisation des scientifiques autour de la modélisation des paysages et des territoires agricoles

Né d’un partenariat entre l’Inra et l’Inria en 2008, le réseau PAYOTE (PAYsage Ou TErritoire) est un réseau d’échanges scientifiques spécialisé sur les questions méthodologiques et conceptuelles relatives à la modélisation des paysages et des territoires agricoles. Pluridisciplinaire, il mobilise des scientifiques issus de plusieurs organismes de recherche (Anses, Cirad, CNRS, Inra, Inria, IRD, universités). Sous son égide, s’est tenu à Paris les 16 et 17 septembre 2014, le second colloque de présentation des avancées en modélisation des paysages agricoles. Ces deux jours ont été principalement rythmés par des échanges d’expériences ainsi que des démonstrations d’outils logiciels.

Parcelles agricoles observées aux alentours de Chalon-sur-Saône © Christian SLAGMULDER
Mis à jour le 23/04/2015
Publié le 22/04/2015

La modélisation des paysages et des territoires agricoles au cœur du réseau

Beaucoup de phénomènes biologiques tels que la diffusion des épidémies ou l’accueil d’espèces patrimoniales reposent sur des caractéristiques s’étendant sur des échelles larges pouvant atteindre plusieurs kilomètres. De même, différentes politiques publiques sur la gestion des haies, de la qualité de l’eau sur des bassins versants ou la mise en réserve cynégétique s’appliquent à des territoires. Dans tous ces cas, il est extrêmement utile aux scientifiques de pouvoir simuler les paysages et les trames qui les traversent pour aider autant à la compréhension du fonctionnement global qu’à l’élaboration des meilleurs choix de gestion sur des échelles par ailleurs difficilement manipulables expérimentalement.

Le réseau PAYOTE s’est donné comme mission de faire progresser les avancées méthodologiques et conceptuelles relatives à la modélisation des paysages et des territoires agricoles. L’amélioration de la prise en compte des impacts environnementaux et des services écosystémiques ainsi que la réponse aux questionnements actuels liés à des enjeux agricoles, sont les principales cibles du réseau. Au sein de l’Inra, le réseau est soutenu par cinq départements de recherche ce qui en fait un des réseaux scientifiques le plus transversal. Il est aussi soutenu par le métaprogramme SMaCH sur la gestion intégrée et durable de la santé des cultures.

Des disciplines aussi variées que l’agronomie, l’écologie du paysage, l’écologie évolutive, l’entomologie, l’épidémiologie végétale, l’hydrologie, l’informatique, les mathématiques, la physique, les statistiques ou la zootechnie sont mobilisées autour du thème d’étude commun que constitue le paysage ou le territoire. C’est en effet à ces échelles que se cristallisent autour d’un objet complexe les différents processus biophysiques, écosystémiques et socio-techniques. Le fonctionnement du réseau s’articule autour de trois types d’actions : des échanges collectifs sur les travaux de recherche, le co-encadrement de stages afin d’impulser des collaborations entre les équipes du réseau et des actions de communication et de diffusion de l’information.

Un colloque ouvert et aux approches variées

Le second colloque du réseau PAYOTE, organisé à Paris les 16 et 17 septembre, a réuni une centaine de participants. Il s’est voulu plus ouvert et plus élargi en termes de disciplines que la première édition. Avec pour fil directeur la modélisation des paysages agricoles, le colloque s’est articulé selon quatre axes particulièrement travaillés au sein du réseau : la représentation des paysages, la simulation dynamique des paysages, la fouille de données et l’initialisation de paysages virtuels, l’analyse de l’impact du paysage sur les processus hébergés. Ces deux jours se sont surtout attachés à favoriser les échanges d’expériences et l’appropriation des nouveaux outils et logiciels de modélisation du paysage mis au point par les chercheurs eux-mêmes.

Ce colloque a été l’occasion d’illustrer à la fois la volonté du réseau PAYOTE d’associer les regards de scientifiques de disciplines différentes autour de l’objet paysage, mais également de s’ouvrir aux autres organismes de recherche en France et à l’étranger. Ces journées ont ainsi permis de mieux cerner les forces en présence et le positionnement actuel des différentes unités en modélisation des paysages. Forts de ces compétences, plusieurs membres du réseau PAYOTE participent à l’organisation d’une école-chercheurs fin 2015/début 2016 sur cette thématique. Le prochain colloque du réseau PAYOTE est quant à lui prévu pour 2017.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Infos sur le réseau PAYOTE

Le réseau PAYOTE est ouvert à tous et ses actualités sont diffusées sur son site Internet :  http://www.reseau-payote.fr/

Résumé en français des présentations du second colloque

Résumé en anglais des présentations du second colloque

Exemples de publications issues de collaborations au sein du réseau PAYOTE :

  • Thomas Guyet, Sébastien da Silva, Florence Le Ber and Claire Lavigne (2014). "Comparaison des chemins de Hilbert adaptatif et des graphes de voisinage pour la caractérisation d'un parcellaire agricole", Notice HAL, EGC 2014.
  • Le Ber, F., Lavigne, C., Adamczyk, K., Angevin, F., Colbach, N., Mari, J. F., and Monod, H. (2009). Neutral modelling of agricultural landscapes by tessellation methods – Application for gene flow simulation. Ecological modelling 220, 3536-3545.
  • Lavigne C., Klein E.K., Mari J.-F., Le Ber F. , Adamczyk K., Monod H., Angevin F. (2008) How do genetically modified (GM) crops contribute to background levels of GM pollen in an agricultural landscape ? Journal of Applied Ecology. 45:1104-1113.
  • Viaud, V., Monod, H., Lavigne, C., Angevin, F., and Adamczyk, K. (2008). Spatial sensitivity of maize gene-flow to landscape pattern: a simulation approach. Landscape Ecology, 23, 1067-1079