Denis Thiéry, lauréat 2016 de la médaille d’Or de l’Académie d’Agriculture de France

Denis Thiéry est directeur de recherche et dirige l’unité de recherche Save (Santé et Agroécologie du Vignoble) du centre Inra Bordeaux Aquitaine. La médaille d’Or 2016 de l’Académie d’Agriculture de France distingue cet entomologiste spécialiste de la protection des cultures, et particulièrement de la vigne, pour l’ensemble de ses travaux de recherche au service de l’agriculture. Denis Thiéry sera récompensé lors de la Séance Solennelle de rentrée de l’Académie qui se tiendra le 5 octobre prochain au Musée de l’Armée des Invalides à Paris.

Denis Thiery est Directeur de recherche à Inra et directeur de l'Unité Mixte de Recherche Santé et agroécologie du vignoble (UMR SAVE). © Denis Thiery, Denis Thiéry
Mis à jour le 04/07/2016
Publié le 04/07/2016

Des débuts remarquables sur la communication plantes-insectes

De formation initiale en écophysiologie des insectes, Denis Thiéry s’est spécialisé dans la communication chimio-sensorielle pendant son post-doctorat au laboratoire d’entomologie de l’Université de Wageningen aux Pays-Bas. Ses travaux sur la physiologie de l’olfaction et les comportements d’orientation des insectes en réponse aux odeurs de plantes font encore référence dans la communauté scientifique.

Denis Thiéry devient chargé de recherche à l’Inra en 1985 et travaille pendant 12 ans sur la communication chimique entre les plantes et les insectes (abeilles et pyrale du maïs) au sein du laboratoire de neurobiologie comparée des invertébrés (LNCI) du centre Inra de Bures-sur-Yvette.

Denis Thiéry rejoint en 1997 le laboratoire Inra dirigé par Jacques Stockel à Bordeaux. Ce laboratoire est reconnu pour ses travaux ayant abouti à la mise au point de la technique de confusion sexuelle comme outil de lutte biologique contre les vers de la grappe. Ses travaux sur les ravageurs de la vigne et la recherche de méthodes alternatives à l’usage d’insecticides lui valent une reconnaissance internationale. En cohérence avec ses activités de recherche, il coordonne le groupe « Insecte » dans le réseau international Protection intégrée du vignoble de l’Organisation internationale de la lutte biologique (IOBC).

Une carrière au service de la vigne et de l’agriculture

En 2007, Denis Thiéry est nommé directeur de l’unité de recherche Santé Végétale du centre Inra Bordeaux Aquitaine. Il a œuvré à orienter les recherches autour de la thématique de la protection agroécologique de la vigne. L’unité qu’il dirige est alors renommée Santé et Agroécologie du Vignoble (Save). Ses travaux scientifiques portent essentiellement sur les vers de la grappe, particulièrement nuisibles en viticulture européenne et méditerranéenne.

Denis Thiéry mène également des activités de recherche importantes sur le frelon asiatique à pattes jaunes depuis 2006 et son expertise est demandée par de nombreux médias. Auteur prolifique, Denis Thiery compte 176 publications à son actif dont l’ouvrage « Interactions insectes-plantes » (Edition Quae) qui a reçu le prix Réaumur de la Société Entomologique de France en 2015. Chercheur infatigable, devenu directeur de recherche en 2010, il est impliqué dans de nombreuses expertises pour la société civile, anime des réseaux (IOBC, Institut Français de la Vigne), organise des congrès et des colloques internationaux tout en continuant sa mission d’enseignement et d’encadrement de doctorants à l’Université de Bordeaux et à Bordeaux Sciences Agro.

La médaille d’Or 2016 de l’Académie d’Agriculture de France, qui reconnait « l’originalité et la qualité de l’ensemble d’une œuvre couronnant une carrière », honore cet acteur de la science fondamentale et agronomique au service d’une agriculture durable et raisonnée.

CV de Denis Thiéry, directeur de l'unité Save, Inra Bordeaux Aquitaine

  • Depuis 2007 : Directeur de l’UMR Save (Santé et Agroécologie du Vignoble), Centre Inra Bordeaux Aquitaine.
  • 1997-2007 : Chargé de recherche, Institut de la Vigne de Bordeaux, Station de zoologie, Centre Inra Bordeaux Aquitaine.
  • 1985-1997 : Chargé de recherche, LNCI (Laboratoire de Neurobiologie Comparée des Invertébrés), Centre Inra de Bures-sur-Yvette.
  • 1982-1984 : Post-doc. Analyse par trajectométrie du comportement d’orientation du Doryphore en fonction de la qualité des odeurs de sa plante. Rôle des camouflages olfactifs. Attaché scientifique contractuel CNRS, Laboratoire d’entomologie de l’Université de Wageningen, Pays-Bas.
  • 1979-1981 : Thèse de doctorat. Comportement des larves néonates de bruche du haricot. Laboratoire IBEAS du CNRS (renommé IRBI : Institut de Recherche sur la Biologie de l’Insecte), Université François Rabelais, Tours.
  • Master en écologie expérimentale. Université de Tours.
  • Licence en Biologie, biochimie, physiologie et écologie. Université d’Orléans.