Cellules épidermiques d'hypocotyle d'Arabidopsis thaliana vues au microscope confocal laser. Mise en évidence du cytosquelette (microtubules, en vert) et des chloroplastes (en rouge).. © Inra, GRANDJEAN Olivier

Réseaux scientifiques

Réseau sur les symbioses plantes-microorganismes et leur intérêt en agroécologie (AGROSYM)

Dans un contexte de forte demande sociétale pour des stratégies innovantes d’agriculture durable, les symbioses et les associations plantes-microorganismes bénéfiques sont susceptibles de remplir des fonctions majeures pour l’évolution souhaitée de l’agriculture vers l’agroécologie.

Mis à jour le 17/03/2017
Publié le 16/03/2017
Mots-clés : réseau

Le réseau AGROSYM souhaite favoriser la mobilisation des diverses communautés disciplinaires (biologistes des interactions plantes-microorganismes mutualistes, éco/physiologistes et généticiens du végétal, écologues microbiens des sols, agronomes) qui abordent différents aspects de ces associations bénéfiques plantes-microorganismes à leur échelle d’étude, sans nécessairement pour l’instant les replacer à des niveaux intégrés supérieurs ou infra et/ou dans une optique finalisée. Il s’agit de faire émerger un questionnement novateur et traduisible du gène au champ : revisiter les savoirs et les pratiques, en identifier les lacunes, les verrous et les leviers pour renouveler un questionnement traduisible aux différentes échelles d'approche de chacun.

Contact : 

marc.lepetit@inra.fr
Site Internet du réseau Agrosym